10ème séance - 30 novembre 2012

Projection débat : De la table à la scène

Réalisé par Mathieu Vassiliev

Thèmes

Ce film propose une incursion dans le huis clos des répétitions de la pièce "Sur la grand-route" de Tchekhov, mis en scène par Guillaume Gallienne pour le Studio-Théâtre de la Comédie Française, avec les comédiens de la Troupe et des élèves stagiaires de l'école Florent.

« Écrit à l’âge de 24 ans, Sur la grand-route de Tchékhov est un essai dramatique en un acte qui reflète un quotidien misérable dans un territoire sans limites, la Sibérie…

Au-delà d’un voyage captivant dans ce huis clos des répétitions, au plus près du texte de Tchékhov, entre ses lignes, derrière ses didascalies et sa ponctuation, dans cette halte d’une nuit où vont cohabiter pèlerins, ex-bagnards et moujiks… Il s’agit également d’un voyage dans la jeunesse plutôt méconnue de l’auteur ; celle du médecin, du “reporter” et de l’apprenti photographe qui, entre autres immersions incessantes dans la misère humaine, parcourt plus de dix mille kilomètres pour étudier “en interné volontaire” les conditions de détention du bagne de l’île de Sakhaline, au nord du Japon, sa “Mania Sakhalinosa” explique-t-il...

À travers cette très sainte Russie, aussi joviale que misérable, ce film retrace donc la grand-route de tous ces “internés volontaires”, tant auteur qu’acteurs, metteur en scène et enfin spectateurs qui, de tables en tables, de scènes en scènes, conduisent à l’incarnation d’un texte et font l’œuvre immortelle… au plus profond de cette âme Slave qui consume de l’instant avec l’éternité devant elle.

Gorki écrivait à Tchékhov : « En éveillant le dégoût de cette vie endormie, agonisante, vous accomplissez un travail énorme avec vos petits récits... Vos contes sont des flacons élégamment taillés, remplis de tous les arômes de la vie».

Et si Tolstoï refusait à Tchékhov tout talent de dramaturge, il le considérait comme un remarquable conteur, écrivant à son tour : « l'illusion de la vérité est complète chez Tchékhov. On dirait qu'il jette les mots en l'air n'importe comment, mais comme un peintre impressionniste, il obtient de merveilleux résultats avec ses coups de pinceau; ses textes produisent l'effet d'un stéréoscope.» Allusion faite à cet appareil d'optique de 1838, l'ancêtre d'un cinéma en relief tout juste exploré de nos jours… Alors merci à tous ceux par qui le relief arrive, et avant tout merci à cette équipe de Sur la grand route pour ce relief dont elle nous éclaire. »

Mathieu Vassiliev

« Lorsque nous avons commencé en décembre 2006 les répétitions de « Sur la grand-route » de Tchékhov pour le Studio-Théâtre de la Comédie Française, avec les comédiens de la Troupe et des élèves stagiaires de l’école Florent, j’ai demandé à Matthieu Vassiliev de réaliser un film sur ce travail, de suivre notre route à travers celle de Tchékhov, et de tracer la sienne… Après 2 mois de répétitions, 106 heures de rush et 2 ans de travail, Matthieu a réalisé un documentaire de 82 minutes intitulé De la table à la scène.

En plus de donner un aperçu rare sur Tchékhov et son temps, un regard magnifique sur l’âme slave, « De la table à la scène » est un témoignage exceptionnel sur ce qu’est le travail de l’acteur... Après avoir vu ce film, aucun spectateur ne pourra plus poser cette éternelle et infernale question : « Mais comment faites-vous pour mémoriser tout ce texte ? », enfin ! »

Guillaume Gallienne

Intervenant

Matthieu Vassiliev est monteur et cinéaste.