3ème séance - 25 novembre 2011

Histoires occultées de la décolonisation franco-africaine

Animée par Alexandre Gerbi

Thèmes

Entre 1958 et 1962, les colonies françaises d’Afrique ont toutes successivement pris leur indépendance.
Pourquoi et comment ? C’est autour de ces deux questions que nous avons principalement débattu lors de cette réunion.

Pour Alexandre Gerbi qui a animé cette séance, depuis un demi-siècle, la Vème République vit sur un gigantesque mensonge. Selon l'histoire officielle, la France a perdu malgré elle ses colonies d'Afrique. Or, en réalité, c'est essentiellement la France qui a imposé l'indépendance à ses populations africaines, afin d’esquiver la « bougnoulisation » et perpétuer le colonialisme.

Les colonisés étaient sur le point de parvenir à l’égalité politique avec les citoyens de la métropole, et c’est précisément cela qui était insupportable au regard de toute une frange de l’élite française.

Intervenant

Alexandre Gerbi est écrivain, il mène une recherche originale sur l’histoire franco-africaine. Alexandre Gerbi est membre cofondateur du Club Novation Franco-Africaine. Il collabore régulièrement aux site et journaux suivant : Afrik, Rue 89, Camer, IciCemac, Bakchich, Mediapart... Tous les articles sont lisibles sur le blog Fusionnisme.

Il est, par ailleurs, licencié en Histoire, en Arts Plastiques et en Histoire de l’Art et titulaire d’un DEA d’Esthétique, il a également été professeur au Lycée Lyautey de Casablanca de 1995 à 1999.

Publications et activités :
- Histoire occultée de la décolonisation franco-africaine, Imposture, refoulements et névroses. Ed. L’Harmattan, 2006.
- La république inversée. Affaire algérienne (1958-1962) et démantèlement franco-africain (écrit en collaboration avec Raphaël Tribeca). Ed. L’Harmattan