En finir avec l'école : la non-scolarisation

37éme séance – 21 octobre 2016

En finir avec l'école : la non-scolarisation

Animé par Fréderic Fadel

La séance

Alors que les élections présidentielles approchent les débats sur l'école font rages. Des rapports reprochent à l'école d'aggraver les inégalités sociales et de produire, en France, des enfants parmi les plus anxieux au monde, les réformes du primaires et du collège continuent de cristalliser les critiques du monde enseignants, les hommes politiques déclarent leur intentions de réécrire les programmes scolaires, tandis que le Pape s'en mêle en dénonçant la "théorie du genre" qui sévirait dans les écoles de France.

Face à une école attaquée de toute part ils sont de plus en plus nombreux à adopter une solution simple et radicale : la non-scolarisation.

Contrairement à ce qu'on croit souvent l'école n'est pas obligatoire mais c'est l'instruction qui l'est, conformément à la loi du 28 mars 1882. Aujourd'hui en France, plus de 40 000 enfants de 6 à 16 ans ne vont pas à l'école. Parmi eux près de 4 000 ne sont inscrits à aucun organisme de formation à distance. C'est la démarche originale de "l'instruction en famille" !

Il existe autant de manière d'instruire en famille que d'enfants, mais la plupart s'appuient les apprentissages autonomes et informels en plongeant leurs enfants très tôt dans le monde et dans la société.

L'intervenant

Fréderic Fadel, est informaticien et entrepreneur.  Ses 3 filles, maintenant adolescentes, ont grandi à Paris sans jamais aller à l'école. Il viendra nous parler de la non scolarisation à travers son expérience, des difficultés réelles ou supposées qu'il a rencontrées, des choix que cela a impliqué dans sa vie personnelle et professionnelle.